Preface de Fading Suns

Franchissez les Portails et partez à la conquête du reste de l'univers !
Avatar du membre
Arcanos
Participant(e)
Participant(e)
Messages : 444
Contact :

Preface de Fading Suns

Message#1 » 23 oct. 2005, 18:34

Pour l’empereur, les étoiles.

Les Mondes Connus.
Quarante systèmes solaires, des dizaines de milliards d’habitants.
La crainte de la fin des temps, l’espoir d’une renaissance après dix siècles de guerre.

Pour le seigneur, le palais.
Cinq maisons royales, d’innombrables maisons mineures.
Deux mille ans de gloire, de puissance, d’intrigues et de trahisons.
L’empereur ne règne que par elles, qu’avec elles.

Pour le prêtre, la chapelle.
L’Église solaire universelle, pilier de l’empire, havre de connaissance.
Elle incarne la sagesse et le salut. Des millions de pèlerins se pressent dans ses cathédrales.
L’Inquisition punit les pécheurs, châtie les hérétiques et brûle les sorciers.

Pour le guildien, l’agora.
La Ligue des marchands, isolée mais puissante, repaire de libres penseurs.
Ses mondes-usines fabriquent des machines pensantes interdites, ses routes spatiales sont le sang de l’empire.
Et toujours, depuis la Chute, l’espoir d’une nouvelle République.

Pour les barbares, la bataille.
Les mondes extérieurs sont attaqués, pillés, ravagés par des païens.
Le califat kurgan rêve d’un empire universel.
La nation stellaire vuldrok veut accumuler gloire et butin.
Qui les arrêtera ?

Pour les xénomorphes, les réserves.
Des dizaines d’espèces asservies par l’humanité attendent leur vengeance.
Hors des Mondes Connus, les Symbiotes contaminent des planètes entières.
Les mandarins vao observent les humains d’un œil méprisant.

Et pour le paysan, les champs.
Comme le Pancréateur l’ordonne, pour les siècles des siècles, amen.
- Mais ... ils sont monstrueux ces monstres !
- Oui ! C'est pour cela qu'on les appelle Monstres ...

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron