L'atelier de Florimond

L'heure est venue de reformer l’élite secrète !
Avatar du membre
AdminOfPlaygroup
Administrateur
Administrateur
Messages : 2848
Contact :

Re: L'atelier de Florimond

Message#21 » 29 mars 2017, 17:20

On trace une ligne avec la poudre qu'on fait exploser pour faire coupe-feu ?
Premier Prophète de Yhala - Divinité neutre vrai de l'informatique (et de l'électronique)

Avatar du membre
Mu1
Administrateur
Administrateur
Messages : 2113
Contact :

Re: L'atelier de Florimond

Message#22 » 29 mars 2017, 21:19

Réponse.

Florimond rassembla ce qu'il put de poudre noire et, muni d'une branche enflammée qui ne fut pas très dur de se procurer vu les circonstances, mit le feu au bout de la vallée qui n'avait pas encore été ravagée. Le vent soufflant le nouvel incendie à la même vitesse que le premier, les Lames purent bientôt avancer sur une zone calcinée où l'incendie déclenché par les dracs n'avait plus aucune prise.
Tant que l'on ne sait pas ce que l'on rate, on a aucun problème pour s'en passer.

Avatar du membre
AdminOfPlaygroup
Administrateur
Administrateur
Messages : 2848
Contact :

Re: L'atelier de Florimond

Message#23 » 30 mars 2017, 17:04

J'y étais presque ! :)
Premier Prophète de Yhala - Divinité neutre vrai de l'informatique (et de l'électronique)

Avatar du membre
Mu1
Administrateur
Administrateur
Messages : 2113
Contact :

Re: L'atelier de Florimond

Message#24 » 21 sept. 2017, 00:26

Epilogue scénaristique

Florimond regarda le corps allongé devant lui en soupirant. Entre des instruments improvisés et le manque flagrant d'éclairage dans la cale du navire, il rebutait déjà à l'ouvrage. Cependant, il ne pouvait clairement pas l'inciser en pleine journée sur le pont et à la vue de tout l'équipage. De surcroît, un vent de bâbord faisant méchamment tanguer le navire. En consolation, il ne risquait guère d'empirer l'état de santé de son sujet à la suite d'un mauvais geste, puisque celui-ci était déjà mort et froid.

Le couteau fendit la chair qui libéra aussitôt un liquide noir et fluide sur toute la longueur de l'entaille. Il fallut le temps de recueillir le trop-plein de sang dans un seau avant de poursuivre. Peu ou prou, ce que Florimond entreprenait s'appuyait sur un ouvrage de Roggerio Frugardo, le
Practica Chirurgiae, datant du XIIème siècle. Certes, le codex abordait davantage des différentes techniques de trépanation et (sans rapport aucun) des dangers liés à l'extraction des flèches que de la dissection d'un thorax. Néanmoins, on y détaillait suffisamment les organes pour permettre à Florimond d'en tirer une conclusion. Il se nettoya les mains et les avant-bras avec un linge imprégné de vinaigre avant de se rendre à l'évidence : le cœur qu'il avait sous les yeux n'était, sans doute possible, pas humain.
Tant que l'on ne sait pas ce que l'on rate, on a aucun problème pour s'en passer.

Avatar du membre
AdminOfPlaygroup
Administrateur
Administrateur
Messages : 2848
Contact :

Re: L'atelier de Florimond

Message#25 » 21 sept. 2017, 13:49

On pratiquait déjà la transplantation d'organes de cochon ? :mrgreen:
Premier Prophète de Yhala - Divinité neutre vrai de l'informatique (et de l'électronique)

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron